À PROPOS 

Pianiste, compositeur, directeur artistique et producteur franco-cubain, Gabriel Urgell Reyes redéfinit l’image traditionnelle du musicien classique par ses interprétations intenses, l’apport d’un riche répertoire latino-américain, des compositions transcendant les genres et d’audacieuses productions artistiques transversales.

 

Issu d’un milieu artistique, Gabriel Urgell Reyes remporte dès ses dix ans les plus importants concours nationaux de piano de Cuba, avant de se présenter sur la scène mondiale. Les prix de concours internationaux se succèdent : Città di Marsala (Italie), Ignacio Cervantes (Cuba), Frechilla-Zuloaga (Espagne)... Parallèlement à l’enseignement pianistique prodigué par Vilma Garriga puis Teresita Junco dans le cadre de la formation musicale professionnalisante issue du modèle russe, il étudie les arts visuels avec le peintre Adrián Chacón et la composition avec Alfredo Diez Nieto, puis s’initie aux techniques de musiques mixtes avec Carlos Fariñas, fondateur de l’Estudio de Música Electroacústica y por Computadora de l’Institut Supérieur d’Art (ISA) de Cuba. Il réalise, dans le cadre de sa formation à l’ISA, des projets transdisciplinaires alliant musique, peinture et danse (Festival de las Artes...) et participe à des rencontres avec des personnalités telles que Daniel Barenboim, George Benson et Herbie Hancock. Il se produit en tournée dans les grands théâtres nationaux, donne des concerts de musique mixte au Teatro Amadeo Roldán de La Havane, tandis que ses Pièces cubaines pour chœur sont présentées au Musée des Beaux-Arts de La Havane. A 25 ans, il est nommé Pianiste officiel de l’Orchestre Philharmonique de La Havane et Professeur à l’Institut Supérieur d’Art de Cuba, peu après en avoir été diplômé.

 

A son entrée à l’unanimité en Cycle de Perfectionnement au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2004, le Prix Blüthner de la Fondation Alfred Reinhold lui est décerné. Il est lauréat les années suivantes des bourses de la Fondation Meyer et du Fonds de Tarrazi.

Gabriel Urgell Reyes interprète des programmes faisant se rencontrer classiques européens et latino-américains, ainsi que des œuvres acoustiques et mixtes de sa composition sur les scènes de salles et festivals internationaux tels que la Cité de la Musique, la Salle Cortot, le Festival Les Pianissimes (Paris), le Festival International de Piano de La Roque d’Anthéron, l'Angers Nantes Opéra, le Lieu Unique (Nantes), Le Volcan - Scène nationale du Havre, le Festival Elektricity de Reims, le Festival International de Piano de Biarritz, le Festival des Forêts de Compiègne, le Festival Nuit d’Hiver de Marseille ; le Mediencampus (Leipzig), l'Auditorium du Château de Colditz et le Bürgerhaus Kulturviereck d'Haβloch (Allemagne) ; la Haus der Ingenieure de Vienne (Autriche) ; l'Auditorium de la Cité Interdite de Pékin (Chine) ; le Théâtre Auditorium Amadeo Roldán, l'Auditorium du Couvent Saint François d’Assise et le Gran Teatro García Lorca (La Havane), le Théâtre Auditorium Sauto (Matanzas) (Cuba) ; le Théâtre Arenal (Madrid) (Espagne)...

Il réalise des master class avec des personnalités telles qu’Andrés Alén, Frank Fernández, Roberto Bravo, Mauricio Vallina, Vladimir Krainev, Anne Queffélec ou encore Jean-Philippe Collard, et se produit avec des orchestres comme l’Orchestre Philharmonique de La Havane (dir. Léo Brouwer, Guido López-Gavilán, Elena Herrera, Enrique Pérez, Iván del Prado), l’Orchestre Symphonique de Matanzas (dir. Rafael Montes), l’Orchestre Symphonique de Santa Clara (dir. Daiana García) (Cuba) ; l’Orchestre Symphonique de Castilla y León (dir. Alejandro Posada) (Espagne) ; ou encore l’Orchestre Symphonique de Mulhouse sous la direction de Ken-David Masur.

 

Avec la plasticienne newyorkaise Ayano Ohmi, il lance en 2015 le projet Sacred Meetings, résidence et exposition-concerts. Les deux artistes réalisent des dessins et érigent des sculptures inspirées de l’album Meeting Ginastera enregistré par Gabriel Urgell Reyes.

Ses réalisations artistiques sont régulièrement saluées par la presse (France Musique, RFI, Pianiste...) et son album Meeting Ginastera vol. 1 de musique classique latino-américaine est récompensé d’un Diapason d’Or, de 4 Etoiles Classica et d’un Qobuzissime.

En 2018, il co-fonde Capita & Navia, maison de production artistique qui donne corps à ses projets transversaux et qu’il inaugure avec une exposition-concert à la Fondation Brownstone Paris. Il édite la partition Piezas Familiares et produit Metaphor of Silence album et dispositif transdisciplinaire alliant musique, dessins, poèmes et vidéo de sa création. L’album reçoit le soutien du Fonds pour la Création Musicale (FCM) et est nominé dans les catégories Album: Eclectic and Music Producer lors de la 17e édition des Independent Music Awards à New York.

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram
  • Spotify - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

© Gabriel Urgell Reyes, 2018- All rights reserved

Photos

© Jean-Baptiste Millot : Home - About

© Kidplastic - Works